dimanche 11 novembre 2012

Auto-édition : Les Commentaires: guide à l'usage des lecteurs et des auteurs

Petit guide des commentaires

Une  fois le livre en ligne, nous avons regardé un peu ce qui se passait autour de nous. Sur Amazon bien sûr. Et nous avons observé les commentaires qui y étaient faits.

Les commentaires, normalement, sont laissés par des lecteurs, à l’usage des lecteurs. Toutefois, il y a quelques petites exceptions, notamment lorsqu’un auteur utilise les commentaires pour faire la promotion de son ouvrage.
Voyons donc, ce qu’il faut faire, en tant que lecteurs pour utiliser ces commentaires avec discernement, puis en tant qu’auteurs, pour ne pas en abuser.

 

Petit guide des commentaires à l’usage des lecteurs

Il y a 3 grandes catégories de notation pour les commentaires.

1. Les commentaires une ou deux étoiles
 :
Plusieurs possibilités pour ces commentaires :
  • soit le lecteur a rencontré un problème technique, lié au livre lui-même ou à sa liseuse
  • soit il n’a pas aimé, bon, ça arrive, on ne peut pas plaire à tout le monde ! Tout le monde n’est pas pareil et heureusement. Un style d’écriture qui plaira aux uns déplaira aux autres, une intrigue qui passionnera les uns, barbera les autres. Tout cela est normal, et Jacques Vandroux n’a pas la prétention, tant s’en faut, d’être une référence.
Toutefois, j’ai pu constater que souvent, ces commentaires sont inutilement méchants et cassants. Plutôt que de dire simplement qu’ils n’ont pas aimé telle ou telle choses, certains rajouteront quelques petites (ou grosses !) vacheries par pur plaisir destructeur. De tels commentaires écrits en quelques minutes sont vraiment très mal vécus par les auteurs, qui bien qu’acceptant la critique constructive mettent parfais un peu de temps à se remettre de cet acharnement.  
Alors, pourquoi tant de haine ? Un réflexe français ? L’anonymat du web, qui permet de se défouler sans risque, tout comme certains automobilistes qui dès qu’ils sont au volant se mettent à injurier les passants ? Sans doute un peu tout ça. 
Parfois aussi, les raisons de cet acharnement sont moins avouables : vengeance personnelle, ou vouloir du mal à un « concurrent », eh oui, cela arrive ! Et le lecteur devra tout de même se méfier un peu si le commentaire en question est le seul de l’auteur, car cela risque d’être un pur commentaire défoulatoire.

2. Les commentaires mi-figue mi-raisin deux ou trois étoiles
Ils seront en général du type : « ça m’a plu, mais telle ou telle chose était moins bien », ou au contraire « je n’ai pas aimé, mais il y a du potentiel ». Rien à dire sur ces commentaires, ils sont en général honnêtes, et rarement hargneux.

3. Les très bons commentaires quatre ou cinq étoiles 
Forcément, quand les commentaires chantent les louanges d’un livre, cela donne envie de l’acheter. Toutefois, je vous conseille tout de même d’y regarder à deux fois, afin de distinguer le vrai du faux.
En effet, un auteur qui veut promouvoir son livre fera parfois appel à ses amis ou connaissances afin de mettre des commentaires pour son livre, ce qui semble bien humain ! Ces sympathiques amis feront donc des commentaires dithyrambiques, sans même forcément avoir lu le livre.
ATTENTION : ce n’est pas toujours vrai, car les amis en question peuvent aussi avoir lu son livre et l’avoir réellement apprécié ! Il est donc très difficile de faire la part des choses !

Quelques points de vigilance :
  • Les dates de parution des commentaires sont-elles très proches de la date de parution du livre ?
  • Les commentaires élogieux sont-ils tous postés aux alentours de la même quinzaine ? Sachant qu’en moyenne, pour ce qui nous concerne, il y a environ un commentaire pour 120 ventes, des commentaires trop fréquents pour un livre qui n’est pas classé très haut seraient donc suspects !
  • Regarder les autres commentaires de chaque commentateur (en cliquant sur son pseudo), on peut voir aussi si la personne n’a commenté QUE les livres de cet auteur, ou si elle en a commenté d’autres. Dans le premier cas, il y a de bonnes chances que ce soit un ami de l’auteur. Mais ça peut aussi être un fan ! Ou un lecteur qui vient d’acheter sa liseuse et qui a commencé par cet auteur ! Ou un ami qui d’habitude ne lit pas d’ebooks et qui se force à lire ceux-là, car ils ne sont disponibles qu’en version numérique et qu’il les apprécie réellement et que son commentaire est sincère ! 
  • J’ai pu remarquer aussi (et pas seulement sur nos livres !) que bon nombre de commentateurs se limitent à un seul commentaire (bon ou mauvais d’ailleurs...) Pourquoi cela ? Mystère ! L’envie de ne commenter que les livres qui ont beaucoup plût ou déplût ? La flemme ? Un très petit nombre de livres lus ? Je ne sais pas !

Voilà un petit tour d’horizon. Comme vous avez pu le constater, il n’est pas forcément si simple d’interpréter les commentaires. Mais ce qu’il ne faut pas oublier, c’est que tout le monde n’a pas les mêmes goûts. Donc, même si les commentaires élogieux sont légion, même si ces commentaires ont été écrits de façon évidente par des lecteurs, et pas par les auteurs ou leurs amis, il est possible que vous n’aimiez pas ce livre. Et l’inverse est vrai aussi !

Donc, je ne saurais que trop vous conseiller d’utiliser l’opportunité qui vous est faite sur plusieurs plateformes : téléchargez l’extrait gratuit et lisez-le ! C’est cela, avant tout qui doit vous permettre de vous faire votre propre opinion.

Et si vous décidez d’acheter le livre ! N’hésitez pas à en faire un commentaire après sa lecture, tout en restant civilisés et courtois même si vous n’avez pas aimé !
Cela évitera à l’auteur d’être mortifié pendant des semaines par un commentaire que vous aurez pris quelques minutes à écrire !

 

Petit guide des commentaires à l’usage des auteurs

Après ce petit topo des commentaires à l’usage des lecteurs, voyons maintenant comment un auteur peut se servir lui aussi des commentaires pour tenter d’améliorer la visibilité de vos livres, et voyons ce qu’il devrait éviter de faire.

Avant de continuer, il faudra savoir dans quelle catégorie d’auteur vous vous placez !

1. Vous êtes quelqu’un de foncièrement honnête, vous êtes persuadé que votre livre est excellent, qu’un jour, forcément, il sera découvert à sa 135687e place par des lecteurs archéologues, et que par son seul mérite, il se hissera très haut dans le classement.
Vous avez raison, c’est peu probable... mais sûrement possible.
Dans ce cas, surtout ne faites rien, laissez faire le destin, et qui sait… pourquoi pas… il y en a bien qui gagnent au loto !

2. Vous êtes persuadé que votre œuvre est un chef d’œuvre, et vous êtes prêt à tout pour vous mettre en avant, vous voulez profiter du système, et écraser la concurrence sans pitié. Dans ce cas, n’hésitez pas ! Créez-vous de nombreux comptes sur Amazon, avec plein de pseudonymes différents (il paraît que ce n’est pas si facile, car Amazon veille au grain !). Et avec chaque pseudo, écrivez-vous des commentaires élogieux, chantez vos louanges, ne lésinez pas sur les superlatifs.
Ensuite, allez voir les livres qui sont bien classés dans le top 100, et mettez-y des commentaires bien cassants, le plus possible, pour décourager les éventuels lecteurs. Rajoutez éventuellement dans votre commentaire un lien vers vos livres en vantant leurs louanges (sans dire qu’ils sont de vous bien sûr !) et en insistant sur le fait qu’ils sont bien meilleurs ! :mrgreen: :mrgreen:

J’espère que vous l’aurez compris, c’est une caricature ! Bien sûr, je suis absolument contre ces méthodes. Pourtant, certains ne se gênent pas et le font. Heureusement très peu.
Aux États-Unis, où une bonne place dans le top 5 équivaut à plusieurs milliers de ventes par jour, ces usages sont parait-il fréquents et donnent même lieu à des procès régulièrement. Nous n’en sommes heureusement pas encore là en France.

3. Vous êtes un auteur honnête et intègre, mais vous n’avez rien contre un petit coup de pouce. Aide-toi le ciel t’aidera ! dit l’adage. Bon, soyons réalistes, jouer avec les commentaires ne fera pas non plus décoller vos ventes. Et j’ai vu plusieurs fois des livres premiers dans le top 100 qui avaient un ou 2 commentaires, pas plus (nous en avions 6 lorsque nous sommes arrivés à cette place enviée). Donc, inutile de faire du bourrage d’urne ! Surtout que le classement se fait surtout au nombre de ventes et pas au nombre de commentaires (mais bien sûr, les commentaires peuvent influer les ventes, surtout lorsqu’il y en a beaucoup de bons  :D ).
Sur ce point, tout le monde n’est pas d’accord avec moi, et certains préconisent un minimum de 10 à 15 commentaires pour avoir une bonne visibilité.

Ce qu’il vous faut ?
  • Créer un compte Amazon avec votre nom d’auteur. Cela vous permettra éventuellement de répondre à certains commentaires pour donner si nécessaire des précisions aux lecteurs. (Il vaut mieux éviter de répondre à chaque commentaire, sinon, vous risquez de vous lancer dans des débats à n’en plus finir !) A mon avis, ce compte ne devrait pas vous servir à critiquer ou commenter d’autres auteurs (enfin, c’est mon avis, vous n’êtes pas obligé de le partager), car gare au retour de bâton si votre commentaire est un peu négatif ! Je lisais en effet qu’aux États-Unis, les auteurs n’osent plus mettre de commentaires en dessous de 3 étoiles par peur de représailles.
Puis, 2 possibilités pour faire augmenter le nombre de commentaires sur votre ouvrage (vous pouvez aussi combiner les 2 méthodes !)
  •  Vous êtes déjà bien aguerri dans l’auto-édition. Dans ce cas, mais vous le savez déjà, vous envoyez votre livre à différents chroniqueurs, vous le faites apparaître sur les blogs de lecteurs ou ailleurs, vous l’offrez gratuitement en échange d’un commentaire... En retour, vous aurez des chroniques, et des commentaires honnêtes et circonstanciés sur Amazon. C’est sûrement ce qu’il y a de mieux, car ce sera fait avec professionnalisme.
  • Vous débarquez comme nous au début sur Amazon. Dans ce cas, demandez à des proches qui ont lu et apprécié votre livre d’y laisser un commentaire. Bien sûr, c’est mieux si ces commentaires ne tombent pas dans le type de commentaire de copain facile à repérer (voir le topo à l’usage des lecteurs), et c’est encore mieux s’ils ne sont pas bidon et que vos proches sont sincères. Car rappelons le, l’objectif est de donner de la visibilité à votre livre de manière honnête (et donc crédible), pas de berner les lecteurs. 
Il arrive aussi que certains auteurs commentent des livres bien placés dans le top100 : ils font un retour sympathique et rajoutent un lien vers leur propre livre (du genre : très bien ce livre : dans le même genre, lisez donc aussi le mien). Pourquoi pas. Personnellement je ne suis pas fan de ce procédé, je trouve qu’il s’apparente à du spam. Mais cela n’engage que moi, vous avez le droit d’avoir un avis différent !
Pour ce qui nous concerne, pour « Multiplication », nous avons demandé à nos proches leur retour sur le livre. À ceux qui étaient vraiment enthousiastes (pas uniquement pour être polis !) nous avons demandé (gentiment et sans insister tout de même) de rédiger un commentaire. Une petite proportion d’entre eux l’ont fait, et d’ailleurs nous les en remercions.
Pour « Les Pierres Couchées » par contre, le livre était tellement long, que seul un « happy few » l’a lu (seulement les plus motivés et à qui ça plaisait vraiment). Et quand leurs commentaires sont arrivés (il y en a eu assez peu), des lecteurs anonymes les avaient déjà devancés.

Juste avant de relire mon texte, je viens de voir une annonce d’une personne proposant de vous écrire un bon commentaire (en français) pour la modique somme de... 35 dollars ! Voilà un business juteux qui démarre pour certains !
Faut-il payer une telle somme pour un commentaire ? 
À mon avis, si le livre est bon, les moyens que j’ai cités ci-dessus devraient vous permettre d’éviter de passer par là ! Si par contre le livre est moyen, et que vous trompez vos lecteurs avec de tels commentaires, les commentaires des « vrais » lecteurs qui suivront risquent d’être bien négatifs et de réduire à néant votre investissement.
Donc... vous l’aurez compris, réfléchissez bien avant d’investir vos économies dans de tels procédés. Aux USA, où cet usage s’est un peu trop répandu, Amazon fait la chasse à ce type de commentaires !

Dernière minute ! Il m’arrive parfois d’aller faire un tour sur le forum anglophone de KDP. Contrairement à la section francophone, celui-ci est hyperactif, et les auteurs y râlent facilement. Il arrive aussi que les noms d’oiseau fusent. C’est assez surprenant. De temps à autre, on y apprend des choses intéressantes.
Dans le cas qui nous préoccupe, à savoir les commentaires, j’ai pu lire qu’Amazon commençait à faire la chasse aux commentaires de complaisance.  Certains auteurs se plaignent que, sur des critères obscurs et bien sûr non divulgués, Amazon supprime purement et simplement une partie de leurs commentaires quatre ou cinq étoiles. Les commentaires visés plus facilement ? Ceux dont l’achat n’a pas été identifié sur Amazon, ceux qui ont été dupliqués à l’identique sur d’autres plateformes de vente, ceux qui ont été « achetés ». Par contre, pas de symétrie, les commentaires une ou deux étoiles, même insultants ou douteux ne sont pas impactés. Quant à savoir comment Amazon détecte ces commentaires, je n’en ai pas la moindre idée !
Cela se passe sur les plateformes anglophones, et arrivera peut-être un jour sur Amazon.fr. Un point à méditer pour éviter de faire n’importe quoi !

Voilà, j’espère que ces quelques lignes sur les commentaires, issues de nos observations, de nos lectures et de notre petite expérience vous seront utiles, ou qu’au moins vous y aurez trouvé un intérêt !

Merci d’en être arrivé jusqu’ici dans votre lecture !
La prochaine fois, je vous parlerai de la correction de votre texte ! Vaste sujet pour lequel nous ne sommes pas un exemple à suivre !
:)

Ce billet vous a plu ? Retrouvez dans « Grimpez vers le top 100 » tous les billets déjà parus sur l’auto-édition, repris, mis à jour et remaniés, avec en plus de nombreuses rubriques supplémentaires.

Les autres rubriques de « Auto-édition : le parcours de Jacques Vandroux » : Retour au sommaire

 


4 commentaires:

  1. Voilà un guide bien détaillé qui a dû demander beaucoup de travail ! Un guide que je vais m'empresser de recommander aux "apprentis" auteurs. ;)

    En ce qui me concerne, je ne lis jamais les 1 ou 2 étoiles, qui sont évidemment juste méchants et ne vont rien m'apporter. SI tous les commentaires étaient ainsi, là oui je les lirais car cela voudrait dire qu'il y un problème avec mon livre.

    Amazon US commence à contrôler les commentaires d'auteurs tout simplement par ce que 3 ou 4 écrivains "célèbres" se sont faits pincés en train de descendre leurs confrères sous des faux noms. Par contre, je ne trouve pas ça normal qu'Amazon fasse sa police de cette façon.

    Mais en France, on est tranquille car ici, tout le monde se respecte, n'est-ce pas ? :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un peu de travail, et beaucoup d'observation, effectivement !
      Les commentaires une ou deux étoiles, on finit par s'y faire (quoique, non en fait...), mais dur dur pour les premiers!

      Merci de votre retour Jean-Philippe, effectivement, n'hésitez pas à nous faire de la pub, et je vous rappelle que nous attendons impatiemment la suite de la femme sans peur :)
      http://www.revolutionpersonnelle.com/2012/11/la-femme-sans-peur-23/

      Supprimer
  2. Bravo jacques, pour ce complet article. Vous avez fait le tour de la question. finalement, le meilleur choix semble celui de laisser les choses se faire naturellement sur Amazon, le temps pour ami. Vous auriez pu dire, qu'il peut y avoir un long délai entre l'achat d'un ebook et l'éventuel commentaire d'un lecteur, le temps qu'il lise votre livre! J'en ai vendu 4, mais aucun message pour le moment (La vérité travestie). Si écrire est un plaisir, je m'en fiche de la gloire. Chaque auteur aspire normalement à trouver un lectorat.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! C'est vrai, les commentaires sont longs à venir. D'après nos statistiques, il faut entre 100 et 120 ventes pour un commentaire.

      Supprimer