samedi 12 janvier 2013

Auto-édition : Le lancement d'un livre

Le lancement du livre

Voilà une question difficile ! Comment donner de la visibilité à son livre et le faire monter suffisamment dans le classement d’Amazon pour être vu par un plus grand nombre, et pour donner envie au lecteur de l’acheter, attiré par votre couverture, votre résumé et les quelques bons commentaires dont il aura pu bénéficier !  
C’est le sujet du jour : comment lancer son livre. Nous vous expliquerons ce que nous avons fait, puis ce que nous avons observé ou lu par ailleurs.

 

Le lancement « artisanal »

Étant, au départ, totalement débutants dans le domaine, et n’ayant pas non plus une ambition démesurée, nous avons commencé par envoyer un mail aux membres de la famille : parents, frères et sœurs, cousins, oncles et tantes... Pour que ça marche, bien sûr, l’idéal serait d’avoir une très grande famille ! Ce n’était pas trop notre cas (Bon, si, un peu tout de même, la nôtre est juste « grande » !). 
Quasiment personne n’avait encore lu de livre numérique, mais presque tous avaient très envie de découvrir les écrits de « Jacques Vandroux ». 
Il a donc fallu, en particulier pour les seniors, faire un petit didacticiel expliquant comment se créer un compte sur Amazon, puis comment télécharger l’utilitaire Kindle_pour_PC, et enfin, comment acheter un ebook.
Dans un bel élan de solidarité, les tatas Gisèle et tonton André ont donc investi successivement 0.99 euro et 2.99 euros (une ruine !), puis se sont abîmé les yeux sur leur écran d’ordinateur. De notre côté, c’est avec une grande émotion que nous avons vu s’afficher nos premières ventes ! 
Les retours plus qu’enthousiastes que nous avons eus, nous ont poussé à élargir le cercle, et à passer aux amis, puis aux connaissances et collègues proches. Tous ont promis d’aller voir, certains l’ont fait ! 
En regardant s’afficher nos ventes, nous nous perdions en conjectures : tiens, ce doit être untel, et là une telle... Au bout d’un moment, des ventes s’affichaient toujours, et nous avons dû nous rendre à l’évidence : des inconnus achetaient aussi nos livres. Ça alors ! Nous qui pensions avoir affaire à un public très restreint, voilà qu’il s’élargissait de manière incontrôlée. 
Et petit à petit, nous avons vu le classement de nos livres monter, monter... les commentaires arriver plus doucement. Souvent des bons (chouette !), parfois des très mauvais, voire très agressifs (dur dur... mais ça, on en a déjà parlé).
Pour chacun des livres, trois semaines avaient suffi pour atteindre le top 100, et pour « Les Pierres Couchées » en particulier, l’ascension s’est poursuivie jusqu’au sommet.
Voilà un lancement assez artisanal, mais qui a fait ses preuves ! Sans doute aidé par une grande part de chance d’être au bon endroit au bon moment.

Vous pouvez vous aussi utiliser une telle méthode. Elle fonctionnera d’autant mieux que votre cercle de contacts sera large ! Alors, n’hésitez pas à en parler largement autour de vous (évitez tout de même les connaissances par lesquelles vous n’avez pas envie d’être lu !), communiquez sur votre blog si vous en avez un, sur votre page Facebook (là, je ne suis pas un très bon exemple, comme je le disais précédemment, je débute...), ou sur les blogs de lecteurs que vous connaissez ou fréquentez. Et... très important, n’oubliez pas le didacticiel !

Le lancement KDP select

J’ai vu d’autres auteurs lancer leurs livres en profitant des jours de promotion gratuite avec KDP select
Moyennant l’exclusivité (au moins pour 3 mois) de la distribution de votre livre sur Amazon, vous pouvez offrir gratuitement votre livre 5 jours par tranche de trois mois. Ces jours peuvent être consécutifs ou non.
En annonçant les dates de gratuité sur différents forums, pages ou groupes Facebook, le nombre de téléchargements devrait être important. Si de plus, comme je l’ai lu, un dixième de ces « ventes » est compté par Amazon pour estimer la popularité de votre livre, une fois l’offre gratuite terminée, pour peu que beaucoup de lecteurs aient téléchargé votre ouvrage, vous devriez bénéficier d’une assez bonne cote de popularité, et donc, continuer à vendre. 
Si des auteurs ayant utilisé cette méthode me lisent, je les invite à laisser leur témoignage, pour nous dire si ce lancement s’est avéré efficace.

Le lancement optimal

La méthode de lancement optimale est un peu plus perfectionnée, mais certainement plus difficile à appliquer, surtout lorsqu’on débute ou qu’on n’est pas connu.
Elle consisterait d’après certains guides de marketing : 
  • à commencer par créer l’envie chez le lecteur en annonçant la parution de votre livre avant sa sortie..
  • Au moment de sa mise en vente, à proposer une offre promotionnelle limitée dans le temps, pour pousser les lecteurs à ne pas différer leur achat, et donc à concentrer plus de téléchargements sur une plage de temps plus courte. L’objectif bien sûr étant de monter le plus haut possible dans le classement des ventes. (J’ai vu certains auteurs faire ça, puis, au fur et à mesure, retarder la date de fin de cette offre, si bien qu’elle finit par être permanente !)
  • à offrir quelque chose au lecteur en échange d’une preuve d’achat ou d’un commentaire (par exemple une réduction sur un autre livre, une nouvelle exclusive...)
  • Et bien sûr... à communiquer sur un cercle aussi large que possible !
Avec un réseau de connaissances important, cette méthode devrait être assez efficace. Mais pas facile quand on débute ! De plus, il est important de bien coordonner toutes ces actions pour éviter de trop étaler les ventes dans le temps, et risquer de ne pas monter assez haut dans le top 100.
 
Je ne sais pas quelle méthode de lancement vous inspirera le plus. À vous de choisir ! Vous pouvez aussi les panacher !
Si vous suivez toujours, je vous expliquerai la prochaine fois comment nous avons publié ailleurs que sur Amazon.

Donc... À bientôt j’espère !

Ce billet vous a plu ? Retrouvez dans « Grimpez vers le top 100 » tous les billets déjà parus sur l’auto-édition, repris, mis à jour et remaniés, avec en plus de nombreuses rubriques supplémentaires.

Les autres rubriques de « Auto-édition : le parcours de Jacques Vandroux » : Retour au sommaire

7 commentaires:

  1. Bonjour,

    Sincérité, clarté, simplicité et sourires : les ingrédients sont ceux de la recette très appréciée en 2012, leur utilisation dès les premiers jours de cette nouvelle année, nous promet un excellent cru "Vandroux 2013" concernant le retour d'expérience. Alors je vous souhaite qu'il en soit de même, côté succès de vos publications et que le millésime 2013 soit dans la lignée de celui de 2012.

    Bien cordialement.

    Paul Laumar

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,

    Que de souvenirs avec la partie où vous expliquez comment acheter un ebook et comment le lire ensuite sur un PC! Cela renvoie à une vérité, celle du taux d'équipement encore très faible en France. Et même quand les gens ont des tablettes, ils ne l'utilisent pas souvent pour lire.
    En tout cas, tout est très bien expliqué. J'avais complètement négligé cet aspect au moment de publier mon premier livre. A tort!

    A bientôt pour le prochain billet.

    RépondreSupprimer
  3. Merci Paul, merci Nicolas, vous allez finir par nous faire rougir :)
    Nous non plus nous n'étions pas équipés, et c'est après avoir vendu des livres numériques, que nous nous sommes mis à en lire ! Une fois de plus, nous aurons fait les choses à l'envers !

    RépondreSupprimer
  4. Excellents conseils que vous donnez sur votre blog. Bravo également pour votre honnêteté ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Isa, nous sommes enchantés de faire la connaissance d'une lectrice supplémentaire de ce blog :)

      Supprimer
  5. Madeline DESMURS13 mars 2013 à 14:06

    Bonjour, je suis avec attention votre blog et je profite ainsi de vos conseils, merci. J'ai expérimenté le lancement KDP Select. Mon roman "LIES PAR LE SANG" auto-publié chez Amazon a atteint la première place du top cent gratuit avec plus de 200 téléchargements en 48h. Mais quelle déception quant à la fin de la promotion, il s'est retrouvé à la 11 000 éme place des payants. Cependant, il est à présent rattaché à d'autres ouvrages et j'espère avoir très bientôt des commentaires positifs. Voila pour ma petite expèrience :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends votre déception, et vous remercie pour votre retour. Il y a eu un autre retour analogue au votre sur une autre page du blog. Je viens d'aller voir et vous êtes passée à un peu plus de 5000. Donc au moins une vente. Sans doute qu'effectivement, vous aurez des retours sur le moyen terme. Mais n'hésitez pas à en parler autour de vous. La promotion gratuite ne fait pas tout visiblement.
      En tout cas, je suis flattée que vous suiviez ce blog avec attention!
      En vous souhaitant le succès dans votre publication :)

      Supprimer