samedi 9 février 2013

Auto-édition : Syllabaire éditions

Syllabaire Editions, pour publier sur IBookstore, Kobo, FNAC...


Je vais vous parler aujourd’hui de la solution pour laquelle nous avons opté. La prochaine fois, je vous donnerai des indications sur des solutions alternatives, pour ceux qui veulent continuer à se publier eux-mêmes
  
Syllabaire Editions

Au hasard de mes recherches sur le net, je suis tombée sur le site de Syllabaire Editions. Un site en français sobre et clair, présentant une maison d’édition de petite taille qui venait de démarrer depuis quelques mois.
  • Un coup d’œil au catalogue m’a permis de m’assurer qu’au moins un des livres du catalogue était dans le top 100 des meilleures ventes d’Amazon, ce qui me semblait important.
  • Un rapide échange de mail avec le responsable de cette jeune maison d’édition m’a confirmé que nous pouvions continuer à être auto-édités sur Amazon, et à confier notre livre à Syllabaire Editions pour le reste des librairies et plateformes. ATTENTION, cela reste très exceptionnel. Normalement, on confie ses livres pour TOUS les partenaires de Syllabaire, tout en pouvant éventuellement s’auto-éditer sur des plateformes non partenaires.
  • Le pourcentage de 30 % prélevé sur les ventes permet de pouvoir accompagner les auteurs en finançant la correction des livres, la création de couvertures ou la promotion. Ce pourcentage (clairement affiché sur le site) reste assez faible pour une maison d’édition. Je rajoute que sur les différents sites de maisons d’édition numériques que j’ai « visités », le pourcentage de rémunération prévu pour les auteurs n’apparaît quasiment jamais. Difficile donc de se faire une idée précise de ce à quoi l’auteur peut prétendre ici ou là.
  • La distribution des livres est assez vaste et variée, puisque les partenaires de Syllabaire sont : Amazon, Kobo, Fnac, Decitre, Cultura, bientôt Chapitre, Google Play, Read and Go et ePagine. Là encore, nous avons trouvé ce vaste choix intéressant et prometteur. Toutefois, il faut bien constater que c’est sur Amazon que le nombre de ventes est le plus important, suivi d’assez loin, pour ce qui nous concerne, par IBookstore, Kobo et Fnac. Pour le reste, les ventes restent encore un peu anecdotiques, et force est de constater que les librairies nationales préfèrent mettre en avant les livres numériques (chers) de maisons d’édition reconnues (sauf pour Chapitre.com). Mais qui sait, avec l’augmentation du nombre de lecteurs numériques, les chiffres vont peut-être décoller progressivement.
  • Les Manuscrits sont sélectionnés avec soin, en fonction de la cohérence de l’histoire ainsi que du nombre de fautes d’orthographe ou de grammaire, mais sans jugement sur la probabilité de la réussite commerciale. Un comité de lecture juge si le manuscrit peut être sélectionné. Dans le cas contraire, quelques directives ou suggestions (dans la limite du raisonnable) sont faites à l’auteur, afin de corriger ses erreurs. Pour ce qui nous concerne, je dois préciser que les directives qui nous ont été apportées pour la correction et la mise en forme du texte, m’ont été d’un grand secours, et m’ont permis de progresser sur le sujet épineux des corrections. 
  • Le type d’ouvrages publiés est très varié : poésie, livres de cuisine, histoire, policier, fantastique...
Par ailleurs, il va sans dire que le comité de lecture (ainsi que la grande variété de librairies sur lesquelles sont diffusés les livres) induit des délais. De 3 à 4 mois pour « Les Pierres Couchées », le délai est passé à 5 à plus de 6 mois suivant les plateformes pour « Multiplication. Par la suite, ces délais devraient se réduire, suite à une plus grande sélection des manuscrits et grâce à l’appel à des correcteurs professionnels. 
C’est un des aspects très frustrant pour l’auteur : devoir attendre sans rien pouvoir faire pour accélérer le processus.
  •  Autre avantage agréable quand on a pris goût à la liberté avec l’auto-édition : vous partez quand vous voulez, et Syllabaire n’exige aucune exclusivité. Toutefois, pour éviter des mésaventures jamais bien plaisantes, lorsqu’un travail important de correction a été réalisé, un engagement pour 6 mois minimum est demandé à l’auteur.
  • De plus, Syllabaire se présente aussi comme un collectif d’auteurs. Chacun est libre de mettre la main à la pâte. Ce qui est bon pour Syllabaire est bon pour tous ses auteurs. Autre point qui permet de se sentir partie prenante, de rester un peu maître de son destin (enfin... juste un tout petit peu !) en apportant des idées constructives à la collectivité. Ce dialogue permet aussi d’échanger facilement et de manière conviviale avec l’éditeur et avec d’autres auteurs et évite de rester isolé.
  • Et bien sûr, les conversions de fichier, les contrats avec les librairies numériques, la récupération du numéro ITIN (vous savez ! Ce fameux numéro magique du fisc américain !), l’éventuelle résolution des nombreux problèmes possibles avec les plateformes..., eh bien tout ça, c’est Syllabaire qui s’en occupe, et ça ne nous coûte rien !
  • Et la promotion des livres ? Bon, normalement, c’est aussi Syllabaire qui s’en occupe... dans la mesure de ses moyens. Et pour le moment, ils ne sont pas énormes. Un concours de nouvelles a par exemple été organisé en septembre, et le recueil de nouvelles sélectionné a été mis en vente en janvier. Mais c’est aussi aux auteurs de se décarcasser pour trouver des moyens de promotion pour leurs livres... et ceux de Syllabaire, car cela profitera à tous si cette maison d’édition se fait connaître.
En plus, c’est tout de même sympa de participer à cette aventure d’une création d’une maison d’édition numérique ! Et une maison d’édition bien française qui plus est !

Autre point positif sur le fait d’être édité : cela vous donne plus de crédibilité en tant qu’auteur, puisqu’on lit souvent que si les auteurs s’auto-éditent c’est parce qu’ils ne sont pas assez bons pour être édités ! 

C’est aussi le charme de l’édition numérique : quand on débute, et qu’on n’a pas grand-chose à perdre, on peut se lancer dans de multiples expériences ! Et pour nous, la publication chez Syllabaire Editions en est une, l’auto-édition chez Amazon en est une autre. Ces deux expériences nous ont fait découvrir des mondes nouveaux et différents. Et comme nous aimons bien expérimenter, qui sait ce que nous tenterons encore par la suite ?

La condition étant bien sûr de continuer à écrire !  

Pour nous, c’était donc une solution idéale. Par contre, pour un nouvel arrivant chez Syllabaire, ce sera un peu plus compliqué.
  • D’une part parce que le rythme des manuscrits acceptés à l’avenir va se ralentir, pour que Syllabaire puisse offrir un meilleur accompagnement de ses auteurs.
  • D’autre part parce que ce qui était possible pour nous (un mélange auto-édition/édition) ne le sera sans doute plus pour vous.
  • Et enfin parce que, pour des raisons personnelles de l’éditeur, l’activité de Syllabaire Editions va être mise en veille pour quelques mois : le suivi habituel des livres au catalogue sera assuré, ainsi que la publication des ouvrages déjà acceptés, par contre, pas de nouveau manuscrit !  
 ----------------------- Un peu de pub -----------------------
Oui, je sais, vous allez dire que j’avais promis de plus en faire, mais là c’est pas pareil, ce n’est pas pour nous, alors, ça ne compte pas !!
Pour conclure sur Syllabaire Editions, voici quelques-uns des titres qui ont séjourné dans le top 100 des meilleures ventes d’Amazon 
La vengeance de Marie-Antoinette : Fred Roigoon
Le cimetière des oubliés : Zaroff Zaroff
L’étrange cas du docteur Watson et de Scherlock Holmes : Conan Loyde
Les voleurs de vent et 7 autres nouvelles : collectif d’auteurs
J’en ai peut-être oublié...
Mais il y en a aussi beaucoup qui mériteraient d’y séjourner, parmi lesquels certains que j’ai lus :
Trois hommes de ma vie : Tipram Poivre 
Les douze heures de la nuit : Lester Gore
Ainsi qu’un grand nombre d’autres que je n’ai malheureusement pas encore pris le temps de lire.
Et si vous aimez cuisiner... ou bien manger, Pierre Emmanuel Malissin saura sûrement vous séduire avec son large choix de livres de cuisine.
--------------------Fin de la pub-----------------------

Voilà pour Syllabaire Editions. Nous nous attarderons la prochaine fois sur quelques alternatives, dont la fameuse plateforme Smashwords, bien connue outre-Atlantique.
À bientôt j’espère !
Ce billet vous a plu ? Retrouvez dans « Grimpez vers le top 100 » tous les billets déjà parus sur l’auto-édition, repris, mis à jour et remaniés, avec en plus de nombreuses rubriques supplémentaires.

Les autres rubriques de « Auto-édition : le parcours de Jacques Vandroux » : Retour au sommaire

8 commentaires:

  1. Bonjour Jacques,
    Je vois sur leur site que Syllabaire cesse temporairement l’appel à de nouveaux tapuscrit jusqu’en septembre 2013. Ca fait loin!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, comme je vous le disais, l'activité est mise en veille...

      Supprimer
  2. Merci beaucoup pour toutes ces infos ! Alors patience... ;)

    RépondreSupprimer
  3. Intéressant parcours avec une partie en auto-édition et l'autre déléguée, c'est un bon compromis je trouve. D'ailleurs, je penche de plus en plus pour cette solution pour mon prochain roman. Cela permet quand même des gains de temps et d'énergie considérables. Et le fait de se sentir entourés peut être rassurant pour certains.
    A la semaine prochaine pour la suite donc !

    RépondreSupprimer
  4. Je découvre votre blog et j'ai avalé toutes les parties auto édition d'un trait. 1. Bravo pour ce que vous avez accompli. 2. Merci beaucoup pour les infos inestimables que vous partagez avec vos lecteurs.

    À bientôt

    Mohamed Semeunacte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Mohamed, c'est toujours agréable d'avoir des retours positifs :) Il faudra être un peu patient pour voir arriver la suite de l'auto-édition, ce qui vous permettra de digérer tout cela, mais n'hésitez pas à lire aussi le reste.

      Supprimer
  5. Bonjour,
    Encore une fois, plein d'infos intéressantes. Toujours cette même capacité à explorer toutes les facettes de l'auto-édition, digérer rapidement tout ça et le faire partager immédiatement aux autres auteurs. Bravo et merci !
    Bonne continuation.
    Paul

    RépondreSupprimer
  6. Il est vrai que l’écriture de ces billets me prend du temps, mais votre enthousiasme me pousse à continuer :) Donc merci de tous ces retours positifs.

    RépondreSupprimer