lundi 2 juin 2014

Titres disponibles sur Google Play

Depuis un peu moins d'une semaine, trois de nos titres sont disponibles sur Google Play au format epub.

Il s’agit de :

Il est vrai que je n’étais pas particulièrement pressée de publier ces titres sur cette plateforme. En effet, lorsque nos livres étaient en partie distribués par Syllabaire Editions, ils l’étaient aussi sur Google Play, et y sont restés quasiment une année complète, pour un résultat plutôt décevant : aucune vente en un an.
Mais visiblement, les choses changent, et les auteurs indépendants commencent à réussir à vendre leurs titres sur ces plateformes. Donc, pourquoi pas tenter le coup ?
Et ce d’autant plus que nous avons été contactés personnellement par la personne qui s’occupe du contenu numérique sur Google Play. Visiblement, Les Pierres Couchées était demandé par les lecteurs, et ils souhaitaient pouvoir le leur proposer.
Donc, devant une demande pareille, on avait bien envie de tenter le coup.

L’autre point qui ne me motivait pas trop était les retours que j’avais pu lire comme quoi leur interface n’était vraiment pas simple. Et pourtant, il a été revu de fond en comble fin 2013.

Eh bien, je confirme ! Ce n’est pas simple. J’ai passé un temps certain à essayer de comprendre ce qu’il fallait faire, et j’ai failli abandonner, lorsque, pour la troisième fois, je perdais mes données enregistrées !
Mais on ne vient pas à bout de Jacques-Line aussi facilement, j’ai relevé le challenge... et j’ai réussi !!

Il n’est toutefois pas impossible que je vous en raconte davantage dans des billets ultérieurs.

À bientôt pour de nouvelles aventures

Jacques-Line Vandroux

2 commentaires:

  1. Bonjour Jacques et Line. Suite à cet article, je suis allé sur Google Play où j'avais déjà deux livres non validés. A ce jour, j'en suis au stade d'attente du virement bancaire de google pour le contrôle des coordonnées. J'ai frisé la dépression nerveuse aussi ! Google Play c'est une plaie. On est loin de la simplicité de KDP mais je pense y arriver la semaine prochaine. Quand vous avez voulu publier "au cœur du solstice, c'était plutôt au cœur du souci !

    RépondreSupprimer
  2. Effectivement, KDP est plus simple et de loin, et KWL encore plus si l'on fait abstraction des différents bugs rencontrés pae les auteurs.
    J'écrirai, je pense un ou plusieurs articles sur le sujet un de ces jours.

    RépondreSupprimer