mercredi 17 février 2016

Des suites pour la Nouvelle "Les Enchères" : le concours des Mordus



  Comme je vous le racontais au mois d’octobre, Les Enchères est une nouvelle qui doit sa genèse à deux lectrices : Chantal et Valérie

La genèse
Ces deux charmantes personnes ont eu, un jour, envie de se mettre à écrire. Jacques leur a donc proposé de créer une nouvelle. À partir d’un premier paragraphe imposé, elles pouvaient laisser libre cours à leur imagination, avec le défi de raconter une histoire en 3 000 mots.
Enthousiastes, nos deux amies se sont lancées dans l’aventure… et Jacques aussi !

Malgré un bon départ, elles ont (momentanément) calé à 1 000 mots.
Quant à Jacques, comme il ne sait pas faire court, les 3 000 mots se sont transformés en 12 000 et cela a donné la nouvelle Les Enchères.

Le Bonus
Comme c’est souvent le cas pour une Nouvelle, l’histoire se termine... mais en laissant une petite part à l’imagination des lecteurs.

Après publication, sollicité par les premiers lecteurs qui ne l’entendaient pas de cette oreille, en particulier par Chantal et Valérie, Jacques a écrit plusieurs versions d’un chapitre complémentaire pour satisfaire leur demande. Un premier texte sérieux, puis les autres, un peu plus délirants. Cela a donné lieu à un bonus qui est fourni aux lecteurs qui le désirent.
En parallèle, des lecteurs fidèles ont commencé à nous proposer des scénarios de suite, voire à demander qu’un vrai roman façon Jacques Vandroux fasse suite à cette histoire.



Le Jeu des Mordus
C’est ce qui nous a donné l’idée de proposer à Cécile, qui anime un groupe Facebook de « Mordu de Thrillers » d’organiser un petit jeu dont la règle était la suivante :

Nous fournissions la nouvelle Les Enchères à ceux qui souhaitaient participer. Chacun essayait d’écrire une suite ou un scénario de suite en quelques lignes.

Cécile organise régulièrement des animations dans ce groupe qui est par ailleurs très vivant.

Pour remercier les participants et afin que les efforts de tous soient récompensés, le Bonus des Enchères ainsi qu’une version numérique de Les Pierres Couchées ont été envoyés à tous les contributeurs. (enfin normalement... sinon, faut pas hésiter à réclamer !!)

Quant au gagnant, qui s’est ensuite transformé en « aux deux gagnants », Jacques leur enverra une version papier dédicacée de Projet Anastasis.
Un peu de patience, car nous avons dû commander ces livres sur Amazon, je les ai récupéré ce jour, puis Jacques les enverra aux heureux destinataires après dédicace. Encore un peu de patience...

La fin de la nouvelle
Attention, la suite dévoile la fin à ceux qui n’ont pas encore lu la nouvelle et souhaitent le faire !
À la fin de l’histoire, nous retrouvons nos deux héroïnes Chantal et Valérie. 

Le Testionium a coulé au fond d’un océan et est devenu irrécupérable, Valérie s’en est sortie grâce à l’intervention d’un mystérieux ange gardien, les deux amies sont folles de joie de se retrouver… 

Tout pourrait s’arrêter là, mais non, poussé par une étincelle de perversité, l’auteur fait intervenir Michaël :
La sonnerie du téléphone mit fin à leurs effusions. Avec un clin d’œil, Chantal décrocha, écouta son interlocuteur puis pâlit.
— Bonjour, madame Cash, ici Michael. Nous nous sommes rencontrés chez Sotheby’s. J’ai appris la disparition de Valérie. Elle m’avait fait part de votre profonde amitié. Je suis au pied de votre immeuble. Je viens vous présenter mes condoléances.

Résultats
Et voilà !  Intense frustration que cette fin : que va-t-il donc arriver à nos deux héroïnes ?

Il va sans dire que dans les fins du bonus imaginées par l’auteur, Chantal et Valérie ne pouvaient être que du côté des « gentils », sinon, quel manque de tact de l’auteur vis-à-vis de ces deux membres de son fan-club :)

Par contre, les participants au jeu n’avaient pas besoin de prendre en compte de telles considérations, et toutes sortes de scénarios ont vu le jour.

35 personnes ont été tentées par le projet, et 12 sont passées à l’acte. Attention, il y a des psychopathes dans ce groupe ^^.

Avant de vous livrer les textes originaux, voilà un résumé des différentes options que les participants ont imaginé :

Chantal et Valérie contre Michael:

  • Michael monte. L’avenir s’annonce sombre pour Chantal et Valérie
  • On assiste au plan de Chantal et Valérie pour liquider Michael
  • Elles le liquident d’un simple coup de feu (légitime défense !)
  • Elles le liquident effectivement, mais d’une horrible manière
  • Elles se cachent, et le mystérieux ange gardien intervient pour les sauver
  • Elles ont réussi à le liquider : Valérie se souvient, 3 ans plus tard, en Provence avec Chantal
  • Chantal, membre d’une organisation secrète, tue froidement Michael. Puis prend le large avec Valérie 
  • David Rosenberg intervient pour tuer Michael
Valérie et Michael contre Chantal :
  • Eh oui, la pauvre Chantal était bien naïve et le cousin de Michael, Dracula en personne va s’occuper d’elle.
Chantal et Michael contre Valérie:
Là pour le coup, c’est la pauvre Valérie qui est bien naïve :

  • Michael entre et Chantal le laisse tuer Valérie.
  • Michael veut tuer Valérie, mais comme elle se défend, tout le monde meurt.
  • Michael veut tuer Valérie, mais comme en réalité elle a gardé Testimonium avec elle, elle l’utilise contre Chantal et Michaël qui meurent

Bref : Michael meurt huit fois, Valérie et Chantal trois fois chacune.

Je rajouterai pour le fun qu’un lecteur de Jacques (hors concours des Mordus) suggérait la mort de Michael et une relation amoureuse entre Chantal et Valérie.




Les gagnants
Pour le choix des gagnants, je laisse la parole à Jacques :

« Cela a d’abord été un immense plaisir pour moi de me transformer en lecteur, puis de découvrir des fins que je n’aurais pas imaginées. Il a fallu ensuite choisir un lauréat. C’est toujours difficile, car on a envie de récompenser à nouveau tous ceux qui nous ont offert quelques instants d’évasion. Mais Cécile et moi avons dû choisir. Nous avons fait une première liste chacun de notre côté, puis nous avons convergé sur deux textes. Il y a donc deux lauréats au lieu d’un seul. L’égalité homme/femme a été – involontairement – respectée.
Le texte qui nous a le plus surpris, par Denis Albot
Le texte le plus « mordu », par Véro Porchel (ne lui manquez jamais de respect^^) »

Un grand BRAVO donc à Véro et Denis, mais aussi à tous ceux qui se sont lancés et on tenté l'expérience !!!

Toutes les suites…
Et voici les textes dans l’ordre de participation des contributeurs (rien à voir avec un classement). Il en reste un pour lequel nous n'avons pas eu l'autorisation explicite de son auteur de le publier sur ce blog.

 

1. Lili La : Chantal et Valérie prévoient de liquider Michael

— Je ne peux vous recevoir pour le moment, j’ai quelques obligations, mais vous pouvez repasser dans la soirée.
Après quelques minutes d’échanges, Chantal mit fin à cette conversation.
— C’était Michael. Il faut faire quelque chose, Valérie.
— Il est dangereux.
— Il faut que l’on sache pourquoi ce livre est important.
— Il ne dira rien. La seule chose que l’on peut faire pour être tranquille c’est de le faire disparaître.
— La police peut nous aider, Valérie
— Je serai morte avant et toi aussi. On doit régler ce souci toutes les deux sans l’aide de personne. Il revient te voir dans la soirée, ça nous laisse l’après-midi pour réfléchir au procédé de notre plan.

Elles s’installèrent toutes les deux dans le salon pour mettre en place leur plan diabolique, afin de le faire disparaître et changer de vie pour oublier toute cette histoire.

   

2. Lauréate : Vero Porchel : Chantal et Valérie tuent Michael en le torturant

En reconnaissant la voix de celui qui avait fait tant de mal autour de lui, un silence glacial s’installa dans l’appartement. L’instant de panique passé et après un regard de connivence entre Valérie et Chantal, tout s’organisa dans leur tête.
Chantal demanda à Michael de patienter cinq minutes... elle n’était pas en tenue présentable... Pendant ce temps, elles s’organisèrent. Valérie prépara une chaise dans la salle, rechercha un couteau digne de ce nom... et Chantal prit une corde assez solide afin de l’attacher à la chaise.
Les préparatifs terminés, Valérie se cacha pour l’arrivée du tueur. Chantal autorisa Michael à monter, lui ouvrit la porte. Dès cet instant tout se déroula vite, très vite, à l’image de toute la colère qu’elles deux ressentaient.
Elles l’empoignèrent vivement afin de le ligoter fermement, pieds et poings liés pour qu’il ne puisse plus faire un mouvement. Valérie prit le contrôle des opérations : d’abord lui lacérer ses vêtements, doucement. À la vue de sa peau, elle s’excita, sa colère était démesurée.
Arrivée au niveau du pantalon, elle ne put résister, trop d’images lui revenaient en tête. Là, dans une rage infinie, elle l’émascula, tenant au bout de sa main le sexe de cet enfoiré.
Afin de ne plus entendre ses cris, elle l’enfouit dans sa bouche pour qu’il meure étouffé. Sa mort fut immédiate, crise cardiaque ou étouffement, le rapport de la police le déterminera.
Laissant passer un moment de silence réparateur psychologiquement, et ayant eu ce qu’elles voulaient, elles effacèrent leurs traces et prirent le premier avion pour Paris.

 

3. Lauréat : Denis Albot : Chantal et Valérie se cachent. L’ange gardien tue Michael

— Cache-toi !
Comme dans l’avion, Valérie se retourna et constata à nouveau que personne ne se trouvait derrière elle. Elle avait reconnu la voix de son mystérieux ange-gardien et se sentit d’emblée envahie par un étrange halo de sérénité. Son protecteur était là, quelque part, ombre vaporeuse qui s’insinuait en elle de manière moins charnelle que ne l’avait fait Michael, mais tout aussi sensuelle.
Elle prit des mains de son amie le combiné et le reposa sur son socle, dans le plus grand calme.
— Ne t’inquiète pas Chantal. Tout va bien se passer.
— C’est un tueur, Val !
D’un geste ample, Valérie balaya la pièce.
— Il est ici, murmura-t-elle. Il va nous aider. Où pouvons-nous nous cacher ?
— Dans… la salle de bain, hésita-t-elle, pétrifiée à l’idée que cet assassin pénètre bientôt chez elle.
Valérie lui attrapa le bras et la tira jusque cette pièce que Chantal avait vaguement désignée du menton. À peine furent-elles enfermées qu’elles entendirent la porte d’entrée s’ouvrir.
— Je sais que vous êtes là, Valérie… Montrez-vous, aucun mal ne vous sera fait.
Chantal étouffa un cri bientôt largement couvert par des hurlements bestiaux venus du living. La lutte, dont la violence ne faisait aucun doute, ne dura que quelques secondes. Valérie entrouvrit la porte et découvrit, en lieu et place du carnage qu’avaient auguré les cris, son ange gardien, seul, souriant, planté au milieu du salon.
— Il ne vous importunera plus, gentes dames.
Valérie s’approcha de lui, attirée par l’aura extraordinaire de celui qui, pour la deuxième fois, venait de lui sauver la vie.
— Qui êtes-vous ? réitéra-t-elle en espérant autre chose qu’un sourire en guise de réponse.
— Je ne suis qu’un humble moine, répondit l’ombre en s’évaporant. 

 

4. Claire Gregory : Valérie et Michael sont de mèche. Dracula va s’occuper de Chantal

Chantal se retourne pour faire face à Valérie.
— Dépêche-toi, il arrive, nous pouvons encore lui échapper en passant par l’échelle de secours.
Mais Valérie ne bouge pas. Sans un mot, elle s’empare du Smartphone de Chantal et lance une recherche sur le net. Quelques secondes plus tard, la sonnette de la porte retentit. Chantal se fige, glacée de terreur en voyant Valérie rire aux éclats et se diriger vers la porte pour l’ouvrir. Michael avance dans toute sa splendeur, pose doucement le sac de sport qu’il tenait et ouvre grand ses bras où Valérie se blottit, l’embrasse avec passion, laissant le téléphone tomber sur le sol.
— Ah, mon amour, je te retrouve enfin !
— Oui, le moment de notre grand retour est arrivé et plus rien ne pourra nous arrêter à présent. Regarde le précieux cadeau que je t’apporte, dit-il en lui désignant le sac du regard.
Valérie se penche, ouvre la fermeture éclair et sort du sac la tête sanglante de David Rosenberg l’antiquaire.
— Tu vois ma chérie nous n’avons plus rien à craindre, je l’ai éliminé pour de bon ce moine hongrois et le livre est également perdu à jamais au fond de l’océan.
Chantal, qui assiste à cette scène surréaliste, trouve enfin les forces pour ramasser le portable. L’écran est figé sur une série de peintures anciennes représentant des champs de bataille et des portraits. Sous l’un d’eux, un couple. Chantal lit avec effroi « Vlad le Grand et sa promise » et la ressemblance avec Michael et Valérie est tellement frappante qu’elle ne peut réprimer un hurlement.
— Viens mon amour retournons conquérir nos terres, le vol pour la Roumanie décolle dans deux heures. Au fait Chantal tu comprendras que nous ne pouvons pas laisser de témoin. Je te laisse donc en compagnie de mon charmant cousin qui patiente, assoiffé, dans le couloir.
Chantal, paniquée, fait de nouveau défiler les portraits sur l’écran jusqu’à celui d’un homme représenté avec une cape et de longues incisives, la légende indique : « Cousin de Vlad Le Grand, le Comte Dracula »…  

 

5. Ça Thy : Valérie tue Michael d’un coup de feu : légitime défense.

— Cache-toi dans le dressing Valérie ! Vite ! Michael arrive, il est en bas de l’immeuble !
À peine entrée dans l’immense penderie de Chantal, la sonnerie de la porte d’entrée retentit. Chantal, masquant sa détresse et arborant une mine déconfite, ouvrit la porte, mais fût immédiatement projetée au milieu de la pièce.
— Où est Mademoiselle Barot ? Parlez ou vous ne reverrez jamais la couleur du ciel !
 — Mais... Elle a péri dans...
Chantal n’eut pas le temps de finir sa phrase qu’une majestueuse gifle lui fit faire plusieurs pas en arrière. Elle tomba et sa tête heurta la table basse en verre qui explosa en mille morceaux. Valérie ne tenant plus, sortit de sa cachette, s’empara de son sac à main resté sur le lit et s’arma de son Guardian Angel. Elle se précipita vers Michael et, sans autres explications, fit feu. Il s’écroula, mort. Une tache rouge grandissait sur sa poitrine. Chantal qui reprenait lentement ses esprits hurla. Valérie lui dit simplement :
— C’était lui ou nous ! Il ne nous aurait jamais laissées en vie. Je crois que nous allons avoir besoin d’une nouvelle identité si nous voulons vivre en paix... Il n’est certainement pas seul... Prête à appeler tes clients Italiens ou Russes ?

 

6. Isabelle Lion Vanhore : Chantal a trahi Valérie. Tout le monde meurt.

En attente de l’autorisation explicite de publication de l’auteur

 

7. Marc Gouraud : Chantal a trahi Valérie. Valérie utilise le livre ses ennemis.

En voyant le visage spectral de son amie, Valérie comprit tout de suite que quelque chose n’allait pas. Chantal couvrit le combiné de sa main et parvint à lâcher :
— Ton Mickaël… il veut monter ! Valérie ne mit pas plus que quelques dixièmes de secondes à réagir :
— OK ! Fais le monter, je vais dans ta chambre. Tu le reçois, éplorée, et tu l’expédies rapidement. Ne t’inquiète pas, cela va bien se passer…
Cela faisait maintenant près de cinq minutes que Valérie se tenait tapie dans la chambre. Malgré ses efforts elle ne parvenait pas à entendre ce que Mickaël et Chantal se disaient. Elle fouilla dans son sac et en sortit celui par qui tout avait commencé. Elle le pensait plus en sécurité en sa possession que nulle part ailleurs. Après tout elle était « morte ». Soudain la porte s’ouvrit sur son amie, tout sourire.
— Il est parti ?
Chantal se décala un peu et la silhouette de Mickaël apparut derrière elle.
— À vrai dire… non, fit son amie sans se départir de son sourire. Tu sais Valérie, que Mickaël soit obligé de te baiser ne m’a pas été facile à supporter, mais le jeu en valait la chandelle. Maintenant, donne-nous ce manuscrit.
Valérie vit l’arme pointée sur elle par Mickaël. Chantal et lui, amants et complices ! Elle avait été stupide jusqu’au bout. Mais puisqu’elle était arrivée au bout du chemin, elle voulait savoir. Elle ouvrit le recueil tandis que Mickaël lui hurlait de ne pas y toucher…
***
Valérie retrouva l’air frais de la rue. Une nouvelle vie commençait et tout devenait possible…

 

8. Katia Campagne : Chantal est de mèche avec Michael et doit prendre soin de Valérie qui porte la descendance de Michael

— Dans la salle de bains, lui ordonna Chantal en lui désignant la porte au fond de la chambre, je vais faire en sorte de te couvrir.
À peine avait-elle refermé la porte sur son amie, que trois coups résonnèrent violemment. Elle remit sa coiffure en place, comme si ce simple geste suffisait à effacer sa nervosité et ouvrit la porte.
Il pénétra dans la pièce comme on entre chez soi, sûr de lui, promenant son regard alentour. Chantal perçut immédiatement ce qui avait pu attirer son amie chez lui : un charisme rayonnant, irrésistible.
— Où est-elle ? demanda-t-il sans hésitation.
La jeune femme soupira, blasée, difficile de lui cacher quelque chose.
— Dans la salle de bains, confessa-t-elle.
Il se tourna vers la porte en souriant :
— Je savais qu’elle viendrait se réfugier auprès de toi. Et le manuscrit ?
— Au fond de l’eau. Elle l’a abandonné en descendant de l’avion.
— Parfait ! conclut-il visiblement satisfait. J’aurais été très déçu que mon petit secret soit dévoilé. Cet antiquaire a bien failli réussir. Heureusement, mon réseau m’est fidèle et très actif.
Il lui caressa la joue, l’assurant ainsi de sa reconnaissance et fit mine de partir. Il se retourna sur le pas de la porte et ajouta :
— Je te remercie de ta collaboration. Continue à bien prendre soin d’elle et de celui qu’elle porte.
Chantal retourna vers la salle de bains, prenant toute la mesure de la nouvelle responsabilité qui lui incombait désormais : assurer la survie de sa descendance.

 

9. Franck Gourgand : 3 ans plus tard, week-end en Provence avec Chantal

Valérie ouvrit la porte. Le soleil brillait de mille feux sur la Provence en ce beau mois de juin. Chantal n’allait pas tarder à arriver pour un week-end sympa entre filles. Valérie se rappela ce jour où Mickael avait frappé à la porte, elle avait juste eu le temps de se cacher dans la chambre. Chantal aurait dû avoir un oscar pour la comédie d’amie éplorée qu’elle avait jouée. Il avait voulu savoir si le manuscrit était bien à bord de l’avion. Je suppose avait répondu Chantal. Valérie l’avait sur elle ce jour-là.
Valérie sourit à l’évocation de cette péripétie survenue trois ans plus tôt. Elle avait attendu la nuit noire ce jour-là pour repartir et avait aussitôt quitté la ville. Elle referma la porte quittant la nouvelle marche en ciment qu’elle avait faite elle-même. Marche sous laquelle reposait une boîte en verre étanche. Qui sait, ce qu’elle recelait pourrait être son assurance vie un jour. »

 

10. Marie chacha : Chantal est membre de l’organisation de Michael et laisse ce dernier tuer Valérie

Chantal eut un rire nerveux devant l’absurdité de la situation. Ainsi Mickael ne sait toujours pas qu’elle fait partie de l’Organisation ! Puis elle dit à Valérie d’un air étrange :
— Ma belle, on a de la visite.
Mickael fit son entrée dans la pièce à ce moment-là et resta interdit. Puis apparut une lueur de cruauté et de victoire dans son regard.
Valérie elle, passa rapidement de l’incompréhension à la terreur
— Mais... que ?
Chantal, après avoir fait à Mickael le signe de reconnaissance propre à leur secte, s’éclipsa discrètement. Mickael répliqua fièrement à Valérie
— L’Organisation a eu vent d’un projet consistant à vous faire évacuer de l’avion dès son atterrissage. De ce fait, une équipe vous attendait à Paris pour s’assurer du bon déroulement de la remise du livre. Quand l’avion s’est abîmé, on était sûr d’avoir tout perdu.... Comprenez bien ; afin que les pouvoirs du livre fonctionnent, il était nécessaire que celui qui le possède le remette à son nouveau propriétaire. Donc vous ! Et je vous retrouve là... mais sans le livre.
Valérie n’en saura pas plus. Son bourreau s’était déjà mis passionnément à la tâche et sa mort fut effectivement douloureuse.

Quelques jours plus tard...
Chantal était songeuse. Aurait-elle dû faire différemment ? Après tout elle tenait à ce moment-là le destin de Valérie entre ses mains... Valérie, son amie...
Puis elle sourit. Elle pensa à Mickael en rougissant. Et là, il était déjà loin. Un coup de fil. L’Organisation. Un livre sorti des flots... Et l’aventure qui peut continuer.

 

11. Marie Jo Cruella Perez : Chantal, membre d’une organisation secrète, tue froidement Michael. Puis prend le large avec Valérie

Chantal raccrocha et informa rapidement Valérie de la visite impromptue de Michael.
— Tu sais qu’il est venu pour te tuer, Chantal ? dit Valérie d’une voix blanche.
— Je sais. Mais il ne sait pas tout. Je vais le recevoir, mais je te demanderai de te cacher dans la chambre en attendant. N’aie crainte, je ne suis pas qu’une simple avocate... moi aussi j’avais pour mission de ne pas laisser ce Testimonium revenir sur le devant de la scène. Surtout, quoi qu’il se passe, quoi que tu entendes, tu ne sors sous aucun prétexte. Moi seule te dirai quand revenir. Vite, Valérie, bouge !!!!
Livide, celle-ci était comme statufiée. Comment son amie avait-elle pu lui cacher son implication dans cette horreur ? Elle partit se réfugier et ferma la porte de la chambre, le cœur prêt à exploser.
— Bonjour, Chant...
Un bruit sourd et le choc d’un corps sur le sol se firent entendre. Une Chantal, froide et méconnaissable, une arme avec silencieux à la main vint tirer Valérie du dessous du lit.
— Chérie, tout est fini. Un nettoyeur va arriver. Je l’appellerai en route. Allons-y. Il est temps pour nous de disparaître... tout comme ce fameux Testimonium que plus personne ne retrouvera. Seulement nous, nous ne pourrirons pas au fond de la mer... »

 

12. Alyss Allys : Michael monte. L’avenir s’annonce sombre pour Chantal et Valérie

Chantal resta un instant paralysée, puis avisa son amie qui avait pâli à ses côtés. Il savait et il la cherche, à présent, pour l’éliminer, lui faire payer la perte de leur précieux trésor. Quoi qu’elle fasse, elle est prise au piège.
Soudain une sonnerie retentit. Celle de l’entrée. La voix de Mickaël retentit de derrière la porte :
— Vous n’avez aucune échappatoire, mesdemoiselles. Je vais me délecter de votre fin.


13. Estelle : David Rosenberg intervient pour tuer Michael


Michael vit alors Valérie et la fixa, ses yeux de braise rendus incandescents par la colère. « Ce cauchemar ne cessera donc jamais » se dit-elle, tétanisée d’effroi.
Soudain une surprise immense apparut sur le visage de son amant diabolique quand un pieu le traversa, transperçant son cœur, le transformant en cendres volatiles qui s’éparpillèrent au gré du vent, laissant apparaître David Rosenberg enfin serein.
Le Livre maudit gardera son terrible secret... mais pour combien de temps ?


À bientôt pour de nouvelles aventures
Jacques-Line Vandroux


 

2 commentaires:

  1. Bravo à tous. Je me suis delectée de toutes ces fins tragiques et sanglantes.Merci à Jacques-Line pour ce beau travail qui nous a permis de tout lire avec grand plaisir.

    RépondreSupprimer
  2. Bravo à toutes et à tous. Hou la la, il y a des fins plutôt horribles pour les deux pauvres héroïnes. J'aime bien celle de la Provence. Ça sent les vacances ! ;)

    RépondreSupprimer