dimanche 14 janvier 2018

Pour écrire un roman... combien de temps ?

On nous demande souvent : « Alors, alors, ce prochain roman, c’est pour quand ? On est en manque... »

De telles questions sont plus que flatteuses, mais leurs auteurs, qui souvent dévorent les livres les uns après les autres, ne se rendent pas compte du travail qu’il y a derrière.

Alors quand, en plus, l’écriture n’est pas notre activité principale, mais reste une activité annexe, ce travail prend du temps.
Et quand l’auteur écrit des pavés comme c’est le cas ici, c’est encore plus long.

À l’occasion de l’écriture du prochain roman de Jacques, dont le titre pourrait bien être LA MESSE DES MORTS, nous avons détaillé (à la louche !) les différentes phases de la création du livre, depuis la première ligne d’écriture, jusqu’à l’apparition du livre en ligne, pour le plus grand bonheur des lecteurs (enfin... j’espère !)

Alors pour un livre qui, une fois terminé, fait environ 160 000 mots ou un million de signes, ça donne les estimations suivantes :

Jacques
  • Documentation... variable suivant le roman
  • Écriture du roman : 400 heures
Jacqueline
  • Harcèlement de l’auteur pour que ça aille plus vite et que le livre soit moins long (échec total sur ce point) ! Je le fais pour vous les lecteurs : temps difficile à dénombrer. :)    
Jacques
  • Première relecture au fur et à mesure de l'écriture, réécriture et mise en forme : 200 heures
Jacqueline
  • Première relecture au fur et à mesure de l'écriture, réécriture et mise en forme : 100 heures
Jacques
  • Deuxième relecture une fois le dernier mot écrit, réécriture et mise en cohérence : 200 heures
Jacqueline
  • Deuxième relecture, réécriture et mise en forme : 100 heures

À ce stade, le manuscrit initial a été « dégraissé » d’environ 20 % de son contenu !! C’est parce que vous le valez bien ! 



Comment réussir à supprimer 20% du texte ?
  • En retravaillant des tournures de phrases trop lourdes pour fluidifier le texte.
  • En supprimant redites et répétitions.
  • En enlevant des paragraphes qui n'apportent rien à l'histoire : le lecteur ne saura donc pas, par exemple que notre héros aimait fumer des Gitanes de temps en temps.
  • En supprimant des paragraphes entier pour éviter d'en faire trop, exit donc quelques mercenaires surentraînés ou l'adolescente abusée par son père.
  • En subissant la censure de Jacqueline : non, le héros ne peut pas faire ce qu'il veut, et doit quand même rester sympathique. Il ne peut pas multiplier les liaisons amoureuses sans faire des pots cassés.

Jacques et Jacqueline
  • Prise de contact et échanges avec les bêta-lecteurs : 10 heures
Jacqueline 
  • Prise en compte des retours des bêta-lecteurs et échanges : 15 heures
  • Prise en compte des retours de la première correctrice et échanges : 15 heures
  • Prise en compte des retours du correcteur pro et échanges : 20 heures
  • Relecture « de sécurité » : 30 heures 
  • Mise en forme de fichiers, typographie, métadonnées, choix de la couverture, intégration sur les plateformes de vente : 20 heures 
  • Administratif (copyright, ISBN, dépôt légal) : 5 heures
  • Marketing (mailings à notre base de données de lecteurs, articles blogs, infos Facebook) : 25 heures

Soit un total de :
  • Jacques : 805 heures
  • Jacqueline : 335 heures
Et donc : 1140 heures cumulées de travail... dont seulement le tiers pour l'écriture à proprement parler.
C’est à dire 32 semaines  ou 8 mois à temps plein s’il s’agissait d’un travail salarié à 35 heures par semaine.

Avec ces chiffres, j’espère que les personnes qui pratiquent assidûment le piratage, pensant que c’est gratuit parce que c’est en ligne, se rendront compte qu’elles s’accaparent en réalité de 8 mois de travail sans rien en échange. Il s’agit bien de vol !

Dans cette estimation du temps passé, je ne parle pas :
  • des recherches documentaires et de tous les échanges qu’on peut avoir avec les lecteurs au courant de l’année...
  • de notre vrai métier à chacun, qui nous sollicite quand même nettement plus que les livres...
  • et puis... nous avons une famille aussi, des amis, et quelques autres activités ! 
Alors, lecteurs adorés, soyez compréhensifs, on fait ce qu’on peut, on fait au mieux pour vous.

Encore un peu de patience, nous sommes dans la dernière ligne droite. Le prochain roman de Jacques repose désormais entre mes mains. Sa parution n’a jamais été aussi proche !

Et d'ailleurs voici déjà, comme mise en bouche les premiers retours de nos lecteurs :

Nicolas : « J’ai clairement aimé celui-là et l’ai trouvé bien équilibré avec de bons dialogues ...  Le cœur de l’histoire est excellent et j’ai adhéré du début à la fin. »

Sophie : « Merci de m’avoir passé ton livre !!! J’ai passé un très bon moment à sa lecture. J’ai bien aimé l’intrigue bretonne. » 

Chantal : « L'histoire est vraiment addictive et j'ai hâte d'en apprendre plus. »

Bernadette : « Franchement j'ai beau chercher, je ne trouve pas beaucoup de coquilles et rien à redire sur le reste! ça commence fort! »

À très bientôt donc pour la parution de ce livre.
Jacqueline Vandroux

5 commentaires:

  1. Je me réjouis de le lire, mais ne comprenez aucune pression de ma part ! Je l'attends patiemment.

    RépondreSupprimer
  2. Très sympathique article et intéressant qui nous apprend beaucoup de choses :)

    RépondreSupprimer
  3. Oui quel boulot!
    Informations très intéressantes pour le simple lecteur que je suis et qui est impatient de découvrir un nouveau thriller qui sera à nouveau un grand succès j’en suis persuadé.

    RépondreSupprimer
  4. C'est toujours intéressant de découvrir la partie immergée de l'iceberg :) Merci de votre fidélité !!

    RépondreSupprimer