dimanche 24 janvier 2016

Envie de suspense et de soleil ? Découvrez les Sexagénaires de Chris Tabbart


C’est l’hiver, il fait froid, il fait nuit, Il y a même des endroits où il y a de la neige ! (pas assez pour le ski chez nous, mais bon...) et vous avez envie d’un peu de soleil !!
J’ai le remède qu’il vous faut : découvrez les romans de Chris Tabbart, et en particulier la série que Jacques et moi avons également appréciée:  
Les sexagénaires énervés
en commençant par le premier tome : Des blondes dans les truffes.


Un petit résumé du premier volet de cette série
Les sexagénaires qui peuplent ce village de l’arrière-pays provençal ne sont pas précisément des fonctionnaires en retraite.
C’est bien pour ça qu’ils aspirent maintenant à la sérénité dans leur petit paradis à l’écart de la foule.
Aussi lorsqu’ils tombent par hasard sur des cadavres de blondes, en plein dans les truffières de José, ils sentent poindre les embrouilles.
En soi, qu’on dégomme des greluches dans la colline, ils s’en foutent.
Mais que les flics viennent perturber leur tranquillité, ils aiment moins.
Pour préserver la paix, ils décident d’enquêter eux-mêmes.
 

Les personnages
Ici, pas de super héros au torse musclé et parlant plusieurs langues, mais trois sexagénaires à la retraite au passé trouble.
Hé oui, il faut bien l’admettre, les personnages principaux de cette histoire n’ont pas un passé banal.
Entre :
  • José, ancien commissaire de police, viré pour alcoolisme aggravé, qui vit ans une vieille ferme avec Edwina sa chienne truffier et Raymond son gros chat jaune. José pense être suffisamment discret sur son passé pour que ses amis ne le connaissent pas. Et pourtant, lui-même en connaît long sur son ami Albert.
  • Albert, ancien tueur à gages qui composait des poèmes après chacun de ses "contrats", surnommé également "le poète létal". Il a toujours réussi à éviter la prison et s’est retiré assez tôt du métier. Il vit maintenant en solitaire avec ses animaux dans sa bastide plus ou moins hantée. De même que José, il pense que son passé n’est connu que de lui, et pourtant, il sait exactement de quoi il retourne avec José 
  • Hélios: ancien mac à Marseille qui tombait amoureux de ses "filles", un peu trafiquant d’herbes... Grec d’origine, il pratique le Tai-chi et la méditation. Il vit dans une ferme en ruine au sommet d’une colline, et cultive quelques herbes illicites dans les collines.
Alors que rien ne semble réunir ces trois hommes, ils s’entendent à merveille dans cette nouvelle vie qu’ils ont choisie, proche de la nature, loin de la ville et de la modernité. Ils partagent leur amour des animaux et de la nature, mais également un penchant assumé pour la bonne chère.

Notre avis
Aussi bien de l’avis de Jacques que du mien, ces livres sont très bien écrits. Le Luberon et la Provence se devinent à chaque ligne, chaque fin de phrase vous éclabousse de soleil. Il est évident que l’auteur aime sa région.
Une lecture réjouissante qui allie à la fois du suspense, on est quand même dans un roman policier, et de la détente.
Un livre également qui ne manque pas d’humour dans la relation entre les différents protagonistes et l’amitié qui les lie.
Bref, un polar oui, mais un polar original d’un autre genre.

Petite présentation de l’auteur
Quelques infos sur l’auteur pour mieux la connaître, et contribuer je l’espère à vous donner envie de lire ses livres.
Chris a commencé à s’autoéditer fin 2012 environ. Ses titres ont été repérés sur Amazon par un petit éditeur régional GénéProvence, initialement spécialisé dans des ouvrages sur l’histoire de la Provence. Un peu échaudée par une mauvaise expérience antérieure, elle a fini par se laisser convaincre pour une publication papier tout en continuant à s’autoéditer en numérique.
Ses livres papier ne sont malheureusement disponibles que dans une centaine de librairies (ce qui n’est déjà pas si mal)
Sa page auteur sur amazon ici.

À bientôt pour de nouvelles aventures.
Jacques-Line Vandroux

2 commentaires:

  1. C’est l’hiver, Noël arrive, il fait froid, il fait nuit, Il y a même des endroits où il y a de la neige ! (pas assez pour le ski chez nous, mais bon...) et vous avez envie d’un peu de soleil !!
    J’ai le remède qu’il vous faut : découvrez les romans de Chris Tabbart, et en particulier la série que Jacques et moi avons également appréciée:

    Les sexagénaires énervés,

    en commençant par le premier tome : Des blondes dans les truffes.

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour cet article si sympa. Comme vous dites , ce sont des polars d'un autre genre! Une de mes lectrice les a qualifiés de "polar bucolique" et je trouve que l'expression est bien trouvée.
    Si un jour vous passez dans le coin, venez donc boire un jaune avec Albert et José!

    RépondreSupprimer