mercredi 31 mai 2017

Une journée chez Robert Laffont : dédicace des SP




Après vous avoir fait partager notre expérience et nos découvertes dans l’autoédition, c’est une nouvelle aventure qui commence pour nous dans l’édition traditionnelle. Un monde auquel nous ne connaissions pas grand-chose, et nous ne sommes sans doute pas les seuls. 
Alors, nous vous proposons de partager avec vous notre journée passée dans les locaux de Robert Laffont, place d’Italie à Paris ce lundi 29 mai.

Même si la distance entre Grenoble et Paris fait que nous limitons nos déplacements si c’est possible, c’est donc la troisième fois que nous pénétrons dans ces lieux.
  • Une première fois pour rencontrer notre éditeur, Glenn Tavennec, ainsi que la PDG des éditions Robert Laffont. Rencontre très détendue et qui nous a conduits à travailler ensemble.
  • Une deuxième fois pour présenter nos têtes et nos livres à un parterre de représentants chargés de promouvoir les livres dans les points de vente.
    10 minutes pour présenter notre parcours et leur donner envie de découvrir Projet Anastasis. C’est court ! Mais, bien aidés par l’éditeur, on s’en est bien sortis.
    À cette occasion, nous avons croisé Marc Lévy, venu, lui aussi, se plier à l’exercice pour son livre nouvellement paru, avec le succès que l’on sait. Une rencontre qui nous fait prendre conscience qu’on change quand même de monde !
  • Et cette troisième fois, l’objectif était de dédicacer des exemplaires de Projet Anastasis destinés à être envoyés à la presse et à quelques blogueurs.
    C’est ce qu’on appelle les « SP » (Service Presse) dans le jargon de l’édition.
    Vous trouverez d'ailleurs ici, un article assez amusant sur le sujet.
10 h : Rendez-vous avec Marie, notre « attachée de presse ». 
Eh oui, car, contrairement à l’autoédition où on faisait tout tous seuls, ici, il y a des tas de gens qui s’occupent de nous ! L’éditeur, l’éditeur junior, l’attachée de presse, la personne qui gère les livres numériques, la juriste, la responsable marketing, la personne qui s’occupe des signatures en librairies, sans oublier la charmante personne de l'accueil et sans doute plein d’autres. Des personnes toutes professionnelles et sympathiques.
C’est un peu déroutant au départ, mais finalement assez reposant ! En tout cas, on va s’y faire !


Et là, premier choc ! Sur un gros chariot, 250 exemplaires de Projet Anastasis nous attendent de pied ferme. Ça fait un sacré volume. Volume dont on ne prend pas la mesure lorsqu’on est habitué à vendre presque exclusivement des livres au format numérique.

Heureusement qu’on est là pour la journée ! Il va y en avoir pour un moment !


Marie nous donne les instructions. 
Jacques se fait un petit modèle de dédicace, et il se lance bravement avec son plus beau stylo à plume offert pour l’occasion par le père Noël, sous l’œil attentif d’Antoine Griezmann dont le livre est exposé tout autour de la salle. 
De mon côté, je fais la petite main en assurant le support logistique : déballage, empilage, compte et cochage de noms, recherche de verres d’eau (il fait chaud !)... 


Les livres se succèdent, et les noms de journalistes aussi, dont certains très connus. Quel pourcentage d’entre eux feuilletteront ce livre ? Sans doute très peu ! 

12 h 30 : Une pause bien méritée.
Marie nous emmène dans un petit restaurant au nom bien français dans le charmant quartier de la butte aux cailles (à découvrir si vous ne connaissez pas !)


Un repas qui nous permet des échanges cordiaux et une discussion sympathique. Merci Marie !
Et à tous ceux qui, dans leur jeunesse, ont toujours rêvé de manger de la colle Cléopâtre qui sentait si bon, un élément du café gourmand devrait vous permettre d’assouvir enfin ce fantasme !

14 h 30 : Varions les plaisirs
Oui, dédicacer des livres c’est bien, mais il faut aussi, pour promouvoir l’image de l’auteur, des photos qui tiennent la route. Rendez-vous avec Astrid, qui emmène Jacques autour de la place d’Italie pour relever ce défi.


De mon côté, je vais échanger avec Clément sur la stratégie de vente des livres numériques.

15 h 30 : Il est temps de s’y remettre !
Nous devons partir dans trois heures, et on est encore loin du compte. Jacques se remet au boulot, mais après quelques rapides règles de trois, il faut bien se rendre à l’évidence : à ce rythme-là, on n’y arrivera pas ! 

Le maître mot devient alors : EFFICACITÉ !
  • Changement d’outil pour un stylo à bille moins glamour, mais qui glisse beaucoup mieux sur les pages.
  • Réduction drastique du texte : dix lignes, c’était décidément beaucoup trop !
  • Optimisation logistique : afin que Jacques n’ait à s’occuper que d’écrire sans gestes inutiles par ailleurs.

18 h 30 : We did it ! Enfin... surtout Jacques !
Les 192 SP demandées ont été dédicacées, il ne restera plus qu’à les envoyer ! Encore du boulot, mais pas pour nous. Je l'ai déjà dit, mais ça fait un mur de livres impressionnant.


On a même le temps de discuter cinq minutes avec Margaux, la responsable marketing avant de filer prendre notre train.
Jacques ne sent plus son poignet et il a l'air bien fatigué. Ça ne l’a quand même pas empêché de poursuivre l’écriture de son roman en cours durant notre retour en train... mais sur son ordinateur cette fois !

Et le lendemain, retour à notre « vrai » boulot :)

Prochaine étape ?
La sortie du livre le 8 juin !!!
Et pour Jacques, sa première dédicace en librairie le 10 juin à la librairie Arthaud de Grenoble (de 15 h à 19 h pour ceux que ça intéresse !)

À très bientôt pour de nouvelles aventures.
Jacqueline Vandroux

14 commentaires:

  1. C'est vraiment chouette de suivre ça par procuration comme ça :) Je pense que mon été de lectrice sera très Vandroux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Notre devise, c'est un peu "Faire les choses sérieusement sans trop se prendre au sérieux", et cet article vient appuyer la devise :)
      J'espère en tout cas que tes lectures Vandroux sauront te satisfaire :)

      Supprimer
  2. Whaouah ! C'est super de le voir comme cela détaillé avec toutes les photos. Merci pour le partage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Murielle
      Devant l'enthousiasme soulevé par cet article, je me dis que j'essaierai d'en faire d'autres sur le sujet :)

      Supprimer
  3. Dommage , j'aurai beaucoup aimé passer à la librairie surtout que c'est celle de mon ami d'enfance
    Vous rencontrer et échanger sur tous vos super livres, que j'ai lu et relu en ePub .
    Une autre fois

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y aura sans doute d'autres occasions, et si vous êtes dans le coin, on peut aussi se rencontrer de manière informelle devant un café !

      Supprimer
  4. Merci pour le partage. C'est magnifique de vivre tout ça!! Votre mari a quand même été bien courageux (bon, c'est vrai qu'il n'avait pas trop le choix non plus...).
    Moi aussi, je pense que je vais me laisser tenter par un de ses livres prochainement. :)

    Comment etes-vous passés de l'auto-édition à l'édition classique?? Est-ce Robert Laffont qui vous a contactés??????????????

    PS: Surtout ne changez pas!! Et restez toujours aussi sympas et simples, même lorsque vous aurez un succès phénoménal!! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Rebecca.
      J'espère que les livres de Jacques vous plairont en tout cas !

      Pour vous répondre, oui, c'est bien Robert Laffont qui nous a contactés.
      Je ne sais pas si nous aurons un succès phénoménal, mais en tout cas, on a bien l'impression de ne pas changer :)
      Merci pour le message en tout cas :)

      Supprimer
  5. Excellente idée que de vous faire partager un peu votre aventure. Bravo encore pour votre réussite ! J'ai eu pitié de Jacques et de sa PAD (Pile à dédicacer), et je penserai bien à lui lundi en attaquant ma trentaine de dédicaces pour le lancement de Phrom Thep... Mon "SP" a un look plus anorexique que le vôtre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marc. Si la PAD est bien ciblée, c'est peut être plus efficace d'en avoir moins !! Bonne chance pour ton lancement en tout cas !!

      Supprimer
  6. Bravo, c'est le début du succès :-)
    (et merci pour le lien sur mon blog ;-) )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour les encouragements ! On croise les doigts. Et pour le lien sur le blog, il aurait été dommage de ne pas partager un article aussi sympa :)

      Supprimer
  7. Une nouvelle étape de vos aventures, félicitations ! Et surtout merci de partager toujours avec autant de détails, c'est déjà comme lire un roman ;) Ne stressez pas trop d'ici au 8 juin, les succès sera au rendez-vous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Jean-Philippe,
      Merci beaucoup pour les encouragements :)
      Quant au partage, on se dit qu'on aurait aimé lire ce genre de chose, donc on n'a pas hésité à le partager... avec un succès qui nous a surpris nous même ! Presque un record d'audience pour la lecture de cet article!!

      Supprimer